Raísa Inocêncio Docteure


Ma recherche débute d’une interdisciplinarité du savoir, liée à une vulgarisation de la recherche qui envisage l’émancipation sociale. Les expériences vécues sont en lien avec les épistémologies pour faire des discours publics institutionnels la réclamation des droits et de la participation effective de la politique. Ainsi que, la vulgarisation de la recherche est un des moyens extensifs qui amène à une corrélation entre espace universitaire et le public/privé, entre les savoirs hégémoniques et les études subalternes.

Comme première pratique de recherche, au master, j’écris un récit intime comme un moyen de défense et guérison de la blessure patriarcale. Mon mémoire décrivait le regard situé de la personnage Vénus caôzeira, une cartographie féminine décoloniale.

Deuxièmement, depuis 2010, j’entrecroise la recherche avec la pratique performative des Bains. La toilette comme le rituel de l’intime et de l’affect, mais également les rituels d’influence afro-indigène et le savoir “hydrothérapique”. In fine, mes pratiques de recherche sont toujours entrecroisées entre art, activisme et pratique de la pensée / expérience vécue.

La thèse est en procès d’achèvement et ma prochaine pratique de recherche se concentre sur la cosmogonie yoruba au Brésil. Avec la pensée de Grada Kilomba, les divinités yoruba au Brésil révèlent les leitmotivs de la réparation historique, de reconstitution des savoirs afro-diasporiques et, surtout, la nécessaire défense-guérison de la blessure coloniale.


Publications récentes :

(avec Élina Fronty, Helena Katherina Nogales, Rebecca Lane, Maria Fernanda Soliz, Maristella Svampa, Niunamenos, Laura Yasán, Sylvia Marcos, Caracol IV, Rocio Martinez, Delmy Tania Cruz Hernández, Milagros Teran, Ni Una Menos, Patricia Agosto, Ana Marcela Montanero, Las Tesis, Jennifer Homand, Rosa Silverio, María Del Rosario Ramírez Morales et Lina Álvarez) Vivantes. Femmes qui luttent en Amérique Latine, Paris, Dehors, 2023.

Décoloniser Vénus : les catégories esthétiques de la figure de Vénus sous le regard décolonial : l’expérience vécue féminine et érotiqueRevue d’études décoloniales, 2022.

(avec Karina Bidaseca) Antologia decolonial, Buenos Aires, El Mismo Mar, 2022.

(avec Karina Bidaseca) Lélia Gonzalez : Por un/um feminismo amefricano, Buenos Aires, El Mismo Mar, 2022.

Pensar Nagô nos Banhos: preâmbulos para a cura e a defesa da ferida colonialRevista Calundu, vol. 5 (2), 2021.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search