Jean-Christophe Goddard Professeur des universités


Jean-Christophe Goddard a consacré ses premiers travaux à la pensée de J.G. Fichte (1762-1814), dont il a traduit plusieurs textes, et à la philosophie française du XXe siècle. Il a présidé l’Internationale Fichte Gesellschaft de 2006 à 2012.

Il est le coordinateur général du projet Erasmus Mundus EuroPhilosophie depuis sa création en 2006. Depuis 2016, il anime avec Marc Maesschalck le séminaire “Penser les décolonisations” commun aux Universités de Toulouse et de Louvain-la-Neuve (UCL). Depuis leur création en 2018, il organise avec le chorégraphe et danseur James Carlès les rencontres annuelles du Festival Corpus Africana de Toulouse. Ses travaux portent actuellement sur une critique historique de la philosophie moderne européenne d’un point de vue décolonial et féministe, sur la philosophie africaine contemporaine et la contre-anthropologie critique amazonienne.

Depuis 2019, Jean-Christophe Goddard est chercheur associé à l’Université nationale de Séoul dans la cadre du programme de recherche “Anthropologie décoloniale” piloté par Daeseung Park. Il est l’éditeur des Éditions EuroPhilosophie sur la plateforme OpenEdition Books.


Publications récentes :

De l’Extirpation péruvienne des idolâtries aux conférences nationales en Afrique noire. Eboussi Boulaga entre Amérique latine et AfriquePolitique africaine, n° 164, 2021.

Decolonisation and Reverse Anthropology: Capitalist Extractivism in the Mirror of Amerindian Anthropology” in : P. Lang (dir.) Civilization – Nature – Subjugation, Berne, Peter Lang, 2021.

Sony Labou Tansi et le théâtre des ombresthaêtre, Chantier #5, 2020.

L’étranger blanc. Contre-anthropologies amazoniennes du capitalisme colonialLignes, n° 60, 2019.

Brazuca negão e sebento / Brésilien noir et crasseux São Paulo, n-1, 2017.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search